Au-delà des collines, diable de film!

Au-dela-des-collines

Ziarul francez Le Figaro publica o cronica de film absolut elogioasa, dediata ultimului film al lui Cristian Mungiu, Dupa dealuri (fr. Au dela des collines) care valoreaza mai mult decit o mie de discursuri politice ristite de ziua Romaniei.

Redau mai jos inceputul acestei cronici, foarte bine scrise de Eric Neuhoff.

CRITIQUE – Le réalisateur Cristian Mungiu fait honneur à son art. Le cinéma semble avoir été inventé pour lui. Au-delà des collines est un miracle.

Il faut faire toutes sortes de choses dans la vie. Comme d’aller voir un film roumain qui dure deux heures et demie. Il y a un couvent. Il est perdu dans les collines. Alina vient y chercher Voichita pour la ramener en Allemagne. Problème: cette dernière a rencontré Dieu. Rude concurrence. ­Elles se connaissent depuis l’école maternelle. Elles sont amies, et même un peu plus. Alina ne se plie pas à la règle. Il en résulte mille tourments. Cela fait peur comme un ciel de tempête, produit des prières et des cris, sème le doute et la perturbation. De menues silhouettes noires trottinent dans la cour. Les nonnes portent de curieux petits chapeaux ronds.

Cititi AICI in intregime critica filmului.

(Multumesc frumos unui prieten al meu parizian pentru semnalarea acestui text. El ramine un roman onorific. In ciuda indepartarii lui geografice de Romania in acest moment,  o buna parte a sufletului sau odihneste aici, dincolo de Carpati, unde si-a facut studiile medicale,)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s